Conduire un deux-roues

Permis AM / A / A1 / A2 / Initiation 125

L’école de conduite utilise pour ses formations 

2 scooters Peugeot 50cm3

1  moto Z125 cm3 / 2 motos Z650 cm3 / 1 moto Z900 cm3

Permis AM (BSR)

Pour conduire un deux roues de 50 cm3 et des voiturettes,
dès 14 ans

De quoi s'agit-il ?

La catégorie AM permet de conduire dès 14 ans des cyclomoteurs (motocyclettes de moins de 50 cm3) et des voiturettes (quadricycles légers). Elle est délivrée à l’issue d’une formation d’une durée minimale de 8 heures. Cette catégorie est la seule exclue du régime de permis à points.

Les conditions d'inscription

L’ASSR 1 ou l’ASSR 2 est obligatoire pour pouvoir s’inscrire à la formation du brevet de sécurité routière (BSR) qui correspond à la catégorie AM du permis.

Pour les mineurs, une autorisation des parents ou du tuteur est requise.

Lors de l’inscription, un livret de formation est remis à l’élève.

En quoi consiste la formation ?

 La formation au brevet de sécurité routière est d’une durée minimale de huit heures, dispensée sur deux jours au moins.

Les cours théoriques seront dispensés, dans les locaux de l’école de conduite, par un enseignant de la conduite et de la sécurité routière titulaire d’une autorisation d’enseigner en cours de validité. 

La formation se découpe par :

  • une séquence dont l’objectif est d’échanger avec les élèves sur la sécurité routière (les comportements, les risques, leurs limites, etc.)
  • deux séquences qui sont consacrées à la formation à la conduite hors circulation et à la formation à la conduite en circulation 
  • une dernière séquence traite traite de la sensibilisation aux risques routiers, en présence de l’un au moins des parents ou du représentant légal de l’élève mineur.

Les cours pratiques sont dispensés sur des scooters.

Durant la formation, il est obligatoire de porter, en plus du casque et des gants, des vêtements et chaussures adaptés à la conduite d’un deux-roues motorisé.

Détails de la formation pratique hors circulation

  • Les équipements, leurs rôles
  • Connaissance des principaux organes du cyclo
  • Les contrôles indispensables à l’entretien
  • La maîtrise technique du cyclo hors circulation

La formation pratique en circulation

  • Démarrer le cyclomoteur
  •  Ralentir et immobiliser le cyclomoteur
  • Rechercher des indices utiles
  •  Adapter l’allure
  • Apprécier et maintenir les distances de sécurité
  • Négocier un virage
  • Choisir la position sur la chaussée
  • Franchir les différents types d’intersection
  • Changer de direction

L'évaluation de la formation

À l’issue de la formation, lors de la séquence de sensibilisation aux risques routiers, l’élève se voit remettre une attestation par le responsable de l’école de conduite.

Cette attestation l’autorise à conduire, sur le territoire national, les cyclomoteurs ou les quadricycles légers à moteur (voiturettes) pendant une durée de quatre mois à compter de sa délivrance.

À l’issue de ce délai, l’autorisation de conduire ces véhicules sera conditionnée à la détention de la catégorie AM du permis de conduire.

    Permis A/A1/A2

    Pour conduire une moto jusqu’à 125 cm3 (A1), de moins de 35 kW (A2) jusqu’aux toutes cylindrées (A) 

    Les enjeux de la formation

     La dimension sociale de l’usage de la motocyclette, au même titre que l’automobile, se développe fortement. Au-delà du plaisir de conduire et des loisirs, le deux-roues devient aussi un outil pratique de déplacement pour les études, le travail, etc.

    Les conducteurs de motocyclette sont largement surexposés au risque routier. L’effort de renforcement de l’éducation et de la formation à la conduite de ce type de véhicule doit donc être poursuivi.

    L’objectif général de la formation est d’amener tout conducteur à la maîtrise de compétences en termes de savoirs, savoir-être, savoir-faire, et savoir-devenir.

    Apprendre à conduire une motocyclette est une démarche éducative exigeante, votre formateur, enseignant diplômé de la sécurité routière, vous guidera tout au long de votre formation.

    Quel permis passer et comment ?


    A 1
     : pour une cylindrée qui n’excède pas 125 cm3, dont la puissance n’excède pas 11 kW et dont le rapport puissance/poids est inférieur à 0,1 kW par kilogramme. Le permis peut s’obtenir dès 16 ans après obtention du code théorique, une formation minimale de 20 heures (dont au moins 8 sur piste et 12 sur route), et la réussite de l’examen pratique.
    Les personnes titulaires du permis B qui souhaitent conduire un deux-roues motorisé de 50 à 125 cm3 peuvent obtenir la catégorie A1 du permis de conduite grâce à une équivalence : « la formation de 7 heures »

    A2 : pour les engins de moins de 35 kW, dont le rapport puissance/poids est inférieur à 0,2 kW/kg, qui ne sont pas issues d’un modèle développant plus de 70 kW.

    L’obtention de la catégorie A2 du permis de conduire repose sur la réussite  du code de la route  et de l’épreuve pratique de la conduite qui est identique à celle du permis A1. Il faut être âgé d’au moins 18 ans.

    A : ce permis autorise la conduite de toutes les motocyclettes et tricycles ainsi que les quadricycles à moteur d’une puissance maximum de 15 kW. Pour obtenir la catégorie A du permis de conduire, le candidat doit  être titulaire du permis A2 depuis plus de 2 ans, être âgé de 20 ans minimum, être titulaire de l’attestation de formation de 7 heures délivrée par une école de conduite.

    La formation de 7 heures

    Mise en place pour augmenter la sécurité sur les routes, la formation de 7 heures permet soit aux titulaires du permis B d’obtenir la catégorie A1 du permis, soit aux titulaires de la catégories A2 d’obtenir la catégorie A du permis, qui permet de conduire tous les deux-roues motorisés.

    À l’issue de cet enseignement, une attestation de suivi de formation sera remise par l’école de conduite.

    La formation se compose de 3 phases :

    • 2 heures de théorie ;
    • 2 heures de pratique hors circulation (« sur plateau ») ;
    • 3 heures de pratique en circulation.

    Consulter ici le détail du contenu de la formation

    Le déroulement et évaluation de la formation

    Avant d’entamer votre formation pratique, vous devrez l’examen du code théorique.

    Une évaluation de départ réalisée avec votre enseignant estimera le nombre d’heure nécessaire pour bien vous préparer à l’examen. Un contrat de formation vous sera alors proposé.

    Votre formation pratique pourra alors débuter, dans un premier temps sur piste, puis après la réussite de l’épreuve hors circulation en condition réelles de circulation.

    La conduite d’une motocyclette présente de réelles spécificités qu’il faut être en mesure de maîtriser correctement.

    Découvrir le programme de formation

    Ce programme se veut une vue d’ensemble, aussi exhaustive que possible, des compétences théoriques et pratiques qu’un conducteur de motocyclette responsable et autonome doit acquérir pour ne pas mettre sa sécurité et celle des autres en danger.

    Au travers de ce programme, avec l’aide de votre formateur, vous allez apprendre et comprendre les règles du code de la route (notamment celles qui concernent plus spécifiquement le type de véhicule que vous apprenez à conduire) mais aussi apprendre et comprendre le rôle de l’équipement du motard, les moyens de maîtriser la conduite d’une motocyclette à allure faible et soutenue, la nécessité de partager la route en bonne intelligence avec les autres usagers et d’adopter des comportements de conduite citoyens et responsables, la nécessité de la prise de conscience des risques et des limites propres à sa conduite et à celle des autres conducteurs.

    Ce programme vous permet également de pratiquer l’auto-évaluation de vos analyses, décisions, actions et choix de conduite.

    Afin de disposer de repères, quatre grilles de progression vous accompagnent dans l’acquisition des compétences indispensables pour la conduite d’une motocyclette.

    Ces grilles détaillent, pour chaque sous-compétence associée, les savoirs comportementaux, techniques et environnementaux dont doit disposer l’élève conducteur au fur et à mesure de son évolution.

    Pour chaque sous-compétence associée, des évaluations mises en place par votre formateur, qui vous en précisera les critères et les conditions de réussite, sont prévues. Il vous sera ainsi possible de mesurer votre réussite ou d’apprécier les éléments à faire progresser.

    De plus, pour chacune des sous-compétences associées qui impliquent la conscience que vous aurez de vos capacités, de vos motivations et de vos limites, des auto-évaluations sont à votre disposition au sein de chacune des quatre grilles.

    Lorsque l’ensemble des compétences requises sera validé, votre formateur pourra alors vous présenter aux épreuves du permis de conduire.

    Comment se déroule l'examen ?

    L’épreuve pratique de la conduite permet de contrôler si les connaissances, les aptitudes et le comportement des candidats leur permettent de circuler en toute sécurité. L’expert évalue notamment l’autonomie et la conscience du risque du candidat et cherche à évaluer sa capacité d’adaptation aux situations et sa conduite autonome.

    L’épreuve pratique de l’examen du permis de conduire des catégories, A1 et A2 comporte deux phases :

    • la première : hors circulation de 15 minutes qui comprend une vérification du véhicule, un test de maniabilité (maîtrise de la moto sans l’aide du moteur, à allure lente et à allure normale) et un test oral qui aborde trois thèmes : le motard et sa moto, le motard et les autres, le motard et sa formation ; ainsi qu’une interrogation sur la réglementation et sur la signalisation spécifique aux deux-roues motorisés.
    • la seconde : en circulation de 30 minutes qui explore huit domaines de compétence : utiliser les commandes, prendre l’information, analyser et décider, communiquer, diriger son véhicule, adapter son allure, utiliser la chaussée et maintenir les espaces de sécurité.

    L’épreuve en circulation n’est accessible que si le candidat a validé l’épreuve hors circulation.

    Résultats

    À l’issue de l’épreuve pratique, l’inspecteur ne vous communique pas oralement le résultat.Vous pouvez connaître le résultat de votre épreuve pratique 48 heures après l’avoir passée en utilisant ce téléservice

    Ces deux phases de l’épreuve pratique sont évaluées par un expert : l’inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière. L’évaluation est basée sur des textes réglementaires et instructions précises qui en fixent les modalités.

    L’expert réalise un bilan des compétences nécessaires et fondamentales devant être acquises pour une conduite en sécurité, car la conduite est un acte difficile qui engage une responsabilité forte.

    L’expert s’attache à valoriser vos acquis comportementaux plutôt que vos faiblesses. Il réalise ainsi un inventaire des points positifs et des points négatifs restitués par rapport à une compétence donnée.

    À l’issue de l’épreuve, l’expert retranscrit de façon formelle ce bilan de compétences dans une grille d’évaluation.

    Initiation 125

    Plus d’informations à venir

    Plus d'informations à venir

    La piste pour la formation hors-Circulation

    N

    Située en bordure de la Route Départementale N817, au PR34+500, au lieu dit Aire de Bordes

    N

    A 5mn en voiture de l'école de conduite

    N

    Utilisée uniquement par l'école de conduite Tournay à gauche, Tournay à droite

    N

    Permet de travailler l’allure lente (2 pistes) et l’allure normale.

    N

    Places de stationnement

    N

    Disponible de 07h00 à 20h00 du lundi au samedi

    Contactez-nous

    Adresse

    22 rue de la République 65190 Tournay

    Téléphone

    05 62 35 74 95  –  06 75 96 46 32

    Renseignements

    L’école de conduite vous accueille
    le mercredi à partir de 19h sur RDV
    et le samedi de 10h à 12h

    4 + 12 =